Plusieurs facteurs déterminent la qualité et la durée de vie d’une toiture verte. En cas d’un mauvais choix de certaines composantes, les espèces végétales plus dominantes envahiront la toiture verte qui dégénèrera alors vers une végétation naturelle.

Les conditions climatologiques jouent aussi un rôle important. Les sédums ont besoin d’au moins trois heures d’ensoleillement par jour en été. En période de sécheresse de plus de 5-6 semaines, l’arrosage s’impose. D’autres espèces végétales se plaisent plus dans l’ombre ou résistent mieux à de longues périodes de sécheresse.

La composition et l’entretien demandent donc une certaine attention. Optez pour …

  • le bon substrat. Un mauvais substrat ou un substrat mal composé augmente le risque qu’une végétation non-souhaitée se développe. Le contenu en matières organiques est adapté à la végétation choisie;
  • une capacité de rétention d’eau en fonction de la végétation. Une rétention trop élevée est favorable au développement d’une végétation non-souhaitée;
  • une bonne exécution des finitions de toiture. Vous réduisez ainsi le risque que la végétation (non-souhaitée) n’endommage ces finitions.

Aussitôt d’avoir posé la végétation de la toiture verte, arrosez-la et épandez de l’engrais organique.

À chaque type de toit vert correspond un niveau d’entretien.

Toits verts extensifs : nécessitent peu d’entretien

Les toits verts extensifs demandent beaucoup moins d’entretien que les autres types de toits verts, mais un minimum d’entretien s’impose quand même. Pendant la première année, il est conseillé d’inspecter la végétation extensive tous les trois mois. Par-après, une seule inspection par an suffit. Pendant les deux premières années, un premier entretien doit se faire au printemps et un deuxième en automne. À partir de la troisième année, un seul entretien (au printemps) devrait généralement suffire.

  • écartez les plantes parasitaires avec leur racine;
  • remplacez les plantes mortes et, le cas échéant, ressemez les espaces dégarnis;
  • contrôler l’éventuelle érosion du substrat (sur toits inclinés);
  • enlevez la pollution (par exemple les feuilles mortes entassées);
  • le cas échéant, remettez les tapis végétaux dans la bonne position;
  • vérifiez toutes les finitions de toiture.

Toits verts intensifs : le même niveau d’entretien d’un jardin traditionnel